Pourtant, tout semblait lumineux aujourd’hui, des feuilles jusqu’au ciel !

Dans ce calme de mardi endimanché jusqu’aux tréfonds, où rien ne frissonne sauf les rêves un peu transis, les imaginations molles, où coule le temps auprès de fenêtres, entrouvertes peut-être, sur la vie, sur l’avant – entendre les projets, cela va de soi -, même les nuages blancs n’osent passer trop officiellement.

Un oiseau égaré lance quelques notes vives, toutes pattes liées, cependant, à l’arbre qui, malgré lui, de haute lutte, perd ses plumes.

Bientôt la nuit, bientôt le jour, fusion des hémisphères, en somme. Et s’orienter quand même, vers l’est bien sûr, ou l’ouest, perdus de vue, le nord, le sud, confisqués, dans l’espace désert de mouvement.

Retrouver la mesure.

@MC 3 novembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s