Puisque tu as surgi d'une étoile lointaine
d'où les lucioles naissent,
où se dessinent les vents
et pleuvent à plein torrent les possibles de l'être,

Puisque ton regard plein
les transforme encore, et demain, toujours, même,
par-delà les éclairs,
en étincelles vives

Reste - si tu le souhaites -
auprès de moi longtemps.

Ensemble sur le ressort du monde,
Nous tisserons des aubes caravelles
Qui nous porteront loin,
Au-delà de nous-mêmes,

Nous désalignerons les astres trompeurs
qu'on nous vantait indétrônables
Et nous rirons artistes,
De mots sérieux jonglés comme lumière
Sera.

@MC 19 octobre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s